C’est aujourd’hui dimanche.

J’ai rien à dire de précis Je voulais surtout montrer au monde entier cette magnifique photo de mon chat, prise par moi cet après-midi alors que lui-même prenait l’air à la fenêtre. De l’autre coté de la fenêtre pour être exact. Enfin quand je dis ‘au monde entier’… Brèfle.
Remarquez que ça change. D’habitude quand j’ai rien à dire je fais un post vite fait sur les mots clef tapés dans les moteurs de recherche qui pointent ici. Et ben là non. Enfin si, tiens après tout.

Alors, vu que « plop le lutin » est en tête du top dix pour la douzième semaine consécutive – et oui tout de même – j’ai fait une petite recherche et tadam….. j’ai la joie, l’honneur et l’avantage d’offrir à nos internautes perdus ici en quête de la chanson de Plop le Lutin

LA DANSE DE PLOP LE LUTIN


Ok, OK je m’en tiendrai à la photo la prochaine fois….

Publicités

La semaine mit poisse inside


Mais qu’est ce qu’ils ont tous cette semaine?

Alors la Sécu, tu me lache OK? C’est pas la peine d’insulter ma carte vitale et de me refuser mes remboursements. Surtout pour 2 euros cinquante, c’est ri-di-cu-le. C’est pas ma faute si tes finances ça va pas fort. Moi j’ai tout fait bien, tout bien rempli les papiers, c’est pas ma faute non plus si ton PC il a pas trouvé mon dossier, fallait s’équiper en iMac, un point c’est tout.

Pour la crèche, non je n’ai pas reçu mon avis d’imposition. Et non c’est pas une erreur. Les impôts faut les comprendre, vu qu’on est des milliers à avoir envoyé nos déclarations mi-juin, calculer tout pour septembre avec les vacances, la rentrée scolaire, la nouvelle machine à café et les aleas de l’informatique, c’est humainement pas possible.

Les collègues de boulot, j’ai déjà dit non pour la bise, je vous rappelle. Si je te tends la main c’est pas pour te montrer ma nouvelle montre. D’ailleurs j’en porte pas de montre. Parce que faire la bise aux collègues, j’ai HORREUR de ça. Entre les nanas qui puent le parfum à 08h00 que j’en ai limite des nausées et les mecs qui piquent parce qu’il sont mal rasé – voire qui puent le parfum à 08h00, y’en a aussi, je suis pas d’accord, OK? C’est pas parce que ça fait 5 ans qu’on bosse ensemble qu’on est obligé de se toucher, si?

Comment Netvibes a sauvé mon abonnement Velib’


J’ai testé Vélib’.

Non, ce n’est pas un avis de plus sur la question de savoir si le vélo il est lourd ou pas (il EST lourd) surtout que la majorité des visiteurs qui passent ici n’habitent pas Paris, je sens que ce post va passionner les foules…

J’ai attendu un peu que les bugs soient débuggés et les plâtres essuyés [ils ne sont pas passés de l’autre coté de la force chez Velib’, ils sont sous Windows, alors je me suis méfiée]

Vu le casse-tête à la borne à la première utilisation – que t’es obligé de cavaler de droite et de gauche pour taper le code secret, le code de la CB, le code de l’attache du vélo, limite s’il te redemande pas le code secret qu’enfin tu as le vélo et ouf tu peux souffler – je me suis abonnée pour 7 jours. Soyons fous.

Coup de bol, le beau temps était au rendez-vous. J’ai pris pratiquement 2 vélos par jour. Et je me suis heurtée au principal défaut du système: la station qui est vide quand tu as besoin d’un vélo et sa réciproque, la station qui est complète quand tu veux le reposer… et que t’as pas envie de pédaler au bout du monde même si tu sais qu’en repassant la carte sur la borne tu gagnes 15 minutes de rab’. (Enfin c’est maintenant que je le sais. Pas le jour où j’ai dû pousser à toute vitesse les 22 kg de la machine sur le faux plat le plus long de Paris pour atteindre la station suivante)

Et aujourd’hui j’ai trouvé LA parade: l’état de remplissage en temps réel des stations! Bon, ça suppose un coup d’oeil sur Internet avant le départ et donc de planifier un tantinet la ballade mais moi je trouve ça totalement génial!


Tu utilises Netvibes, tu habites à Paris et tu es abonné à Velib’: le « widget » est ici

Après j’arrête de vous parler de mon Macbook, promis

A y est; mon Macbook chéri voit mon appareil photo et mon lecteur MP3!

J’ai fait ma geekette pendant presque une semaine à installer puis désinstaller drivers et logiciels de reconnaissance d’appareil divers et variés, le tout sans succès [évidement si vous êtes encore sur PC malgré la pub d’enfer que je fais, vous vous rendez pas compte, mais sur un Mac la manip ‘installer + vérifier + désinstaller’ prends à peine 5 minutes. Si, si c’est possible]. Et puis dimanche en fin d’après-midi, l’illumination : et si j’essayai avec un autre câble USB?

Bingo.

J’ai chez moi le seul et unique câble USB du monde qui ne fonctionne qu’avec un PC. Je suis sure que Bill Gates et Sony sont prêts à me l’acheter très très cher pour voir dedans comment c’est possible.

Vais le planquer en lieu sûr en attendant les offres…

Comment mon Macbook a transformé mon lecteur MP3

(Mon APN étant toujours inconnu de mon Macbook adoré, j’en suis réduite à faire des captures d’écran. Désolé)

Mon lecteur MP3 à moi que j’ai a un gros défaut. Enfin pas le lecteur, le casque plus précisément. La longueur du cordon est prévue pour glisser le baladeur dans une poche poitrine qui n’existe sur aucun vêtement féminin normal. Le gars qui l’a inventé était misogyne, c’est clair. Monsieur si tu passes par ici, c’est moche ce que tu as fait. Et pas pratique du tout, du tout.

Donc depuis deux ans je croise des tas de filles avec le cordon du baladeur qui dépasse du sac à main et je les envie. Dont acte.

Aujourd’hui, rapport au fait que malgré tous mes efforts, mon Macbook que j’aime d’amour ne reconnaît toujours pas mon lecteur MP3, j’errai sur le site Internet de son fabriquant à la recherche d’un driver. Du fabriquant du baladeur, pas sur le site Apple. Je clique évidement dans la rubrique « support et services ». Un lien m’envoie vers l' »assistance » qui me redirige vers le débuggeur de Windaube Vista et le contenu de la boîte (?). Intriguée, je clique sur ce dernier car c’est quand même trop fort de retrouver 2 ans après le contenu de la boîte d’un appareil qui n’est même plus fabriqué.

Donc je jette un oeil circonspect et que lis-je? Que la boîte contient une « rallonge du cordon des écouteurs ». QUOIIII! Depuis plus de deux ans la rallonge salvatrice dormirai dans sa boite. C’est pas possible (enfin, si c’est possible, vu que le cordon USB par exemple doit toujours y être lui).

Sitôt rentrée et la pépette au lit (je me permets ici une légère digression pour faire une précision chronologique importante : quand je dis « sitôt rentrée et la pépette au lit, faut compter dans les deux heures. C’est une ellipse temporelle. Il s’est en fait écoulé un certain temps entre le franchissement de la porte d’entrée et l’extinction des feux dans la chambre de Miss DeuxAns, suffisamment pour jouer aux légos, regarder Tchoupi, dîner, chanter la petite poule grise… hum, fin de la digression)

Sitôt rentrée et la pépette au lit, donc, me voici me ruant sur la boîte d’origine qui par un hasard extrêmement curieux se trouve encore dans le meuble de l’entrée alors que même la boîte de mon petit Macbook chéri a déjà rejoint ses consoeurs à la cave. Je l’ouvre, je déballe tout, notice et câble uSB et oui, au milieu je la vois ma petite rallonge qui m’a tant manquée!

Non, je n’ajouterai pas que j’avais écris au fabriquant pour lui dire ce que je pensais de son cordon, mais maintenant je comprends pourquoi il n’a pas répondu….

….

Edit du matin :
finalement c’est pas super la rallonge. Le cable est trop long, il s’accroche partout: au boutons de l’imper, au sac, à la rampe de l’escalier, même.

Mac vs PC

Pourquoi je l’aime mon Macbook tout neuf:

– Parce que je n’ai même pas perdu du temps à la première ouverture de la bête. Il a reconnu mon réseau tout de suite, j’ai pu récupérer Firefox dans la minute et donc mon Netvibes* avec mes favoris et à moi le Web!

– Parce qu’installer un programme c’est limite une expérience mystique : tu glisses, tu déplaces et pof c’est installé. Trop simple. Que du coup j’ai installé des tas de choses sans me prendre la tête.

– Parce que, malgré mes appréhensions, il a reconnu tout de suite ma clef USB* et le disque dur externe*.

– Parce qu’il s’allume en deux secondes chrono et que tout de suite je suis connectée à Internet. Oui, après plus de 10 ans de PC sous Windows, ça me fascine.

– Parce que malgré ma fâcheuse manie d’ouvrir 10 programmes en même temps et de faire trois choses à la fois , il n’a toujours pas planté.

– Parce qu’il est si petit et si léger que, ni vu ni connu, je le trimballe partout dans mon petit sac à dos.

– Parce que du coup dans le tgv par exemple, je vais pouvoir coller Miss DeuxAns devant Barbapapa pendant tout le trajet. Ça va être que du bonheur.

– Parce que même si l’écran il ne fait que 13″, Peter Petrelli il est aussi beau que sur le 16/9ème de l’Homme

Bon, d’accord, j’avoue, il ne reconnait pas mon APN. C’est même pas qu’il le reconnait pas: il ne voit même pas que je lui ai branché un truc étranger sur le port USB (non ce n’est pas sale).
Mais c’est pas sa faute, c’est à cause de Canon d’abord. Et puis les lecteurs de carte SD ça existe…

*Relativement échaudée par mon expérience informatique j’applique le principe de précaution : Moins de données sur le disque dur tu mets, Moins de données tu risques de perdre, jeune Padawan

Le Guet-Appens

Comme j’ai pas envie de tester combien Windaube Vista c’est nul et ça plante, je regarde de plus en plus du coté des Mac.

Et à midi je devais acheter des billets de train. Si si, il ya un rapport.

J’ai pas les billets de train… mais j’ai un beau Macbook tout neuf.

En fait, je me suis d’abord cassée le nez à la boutique SNCF près du boulot qui est fermée jusqu’à vendredi au moins parce qu’ils font des travaux sur l’escalier d’à coté (sont prudents à la SNCF).

Du coup, j’ai poussé jusqu’à celle qui est dans le centre commercial un peu plus loin… qui était fermée jusqu’à 13h30 exceptionnellement aujourd’hui et demain parce qu’ils installent un automate supplémentaire. Visiblement le destin était contre moi, un peu.

Alors, histoire de patienter, je suis allée faire un tour dans un magasin célèbre pour vendre de la culture où ils ont aussi un rayon informatique.

Au détour du présentoir Macbook (oui, bizarement je rodais autour du « corner » Apple…) j’apprends par hasard, en tendant légèrement l’oreille tout de même, que les MacBook tip top avec réduc de plus de 30% pour les adhérents du magasin et ben il en restait plus que 2 en stock. Là j’ai senti que mon destin était de retour sur les chapeaux de roue. Même que je ne pouvais pas passer à coté, c’était pas possible. Alors vite, vite j’ai courru renouveler ma carte adhérent périmée depuis juin, ensuite j’ai cavalé de la vendeuse à la caisse et de la caisse au point Retrait des Achats et voilà… il est à coté de moi dans sa grosse boite, même pas ouverte parce que je suis au boulot et que c’est pas trop mon métier de sortir des portables de leur boite pour les utiliser, mais je l’aime déjà.