A l’année prochaine!

C’est le moment des (bonnes) résolutions.

Alors, l’année prochaine sur ce blog il y aura des délires mais aussi des choses sérieuses, des vidéos, de temps en temps un peu de musique, des récit d’aventures, du linkage pour Wikio mais toujours pas de billets sponsorisés, des recettes de cuisine, du scrap peut être, des photos et des trucs de geek un peu aussi.

Bon réveillon!

Publicités

Requêtes Google – le best of

Chez les autres, je ne lis jamais les billets qui parlent des requêtes Google. Mea culpa; mais en général ça me gonfle. Du coup, même quand l’inspiration se barre j’évite de faire dans la facilité.

Cependant vu le florilège que j’ai eu ces derniers jours, je ne pouvais pas ne pas vous faire partager les recherches des internautes qui ont abouti chez moi.

Et puis c’est la saison des best of, non?

Enjoy (sauf si t’as un blog vu qu’après tu va être jaloux des requêtes trop bien que j’ai)

Comment faire j’ai froid aux pieds
Gastro avec mon chat

Recherche femme à tondre
Temps pour le merlan
Où trouver led arbre champs elysée 2008

Où est rangé le doliprane en crèche
A quel saint se vouer
Pas d’amis pourquoi

Bigouden chinois
Tu oublies tout
Comment occuper ses soirées à trois

Le Père Noël est-il une ordure?

J »avais demandé au Père Noël des tiroirs. Pour mettre sous mon canapé tout neuf du mois d’août dernier. D’ailleurs je regrette un peu de l’avoir changé parce qu’avant j’avais un Camif vintage et bientôt il aurait été collector. Brèfle.

Donc les tiroirs. Déjà le Père Noël les a commandés le 20 octobre. Mais la boutique les lutins ont du faire face à pas mal de problèmes : informatique en rade, tiroirs qui arrivent au dépôt mais qui repartent aussitôt vers un autre client, chauffeur qui se fait suspendre son permis de conduire le jour prévu pour la livraison… Heureusement, j’ai fini par les recevoir pile poil le 24 décembre.

Attends, c’est pas fini.

Après déballage, on s’est rendu compte que les deux tiroirs n’étaient pas de la même teinte… et cerise sur le gâteau, aucun des deux n’est de la teinte du bois du canapé.

Dommage….

Enfin, moi je m’en fiche j’ai enfin un endroit où ranger mes chaussures.

Bonus : un lutin en pleine action.

La recette du mardi : le ghee*

*se prononce ‘gui’

Ce billet a été écrit spécialement pour la Moufette, qui est au pays du ghee. Et pour les autres aussi, parce que y a pas de raisons.

Quoi c’est-ce que ce truc là?

C’est du beurre clarifié. C’est à dire un beurre dont on a retiré les éléments solides (caséine et petit lait) et qui ne contient plus que des graisse (lipides). D’après l’amie de moi qui me l’a fait découvrir c’est meilleur pour la santé que le beurre, puisque débarassé du lactose et du mauvais cholesterol, mais je n’ai aucune certitude là-dessus.

Contrairement au beurre classique, il se conserve 3 mois facile à température ambiante hors du réfrigérateur. De plus il peut être chauffé à haute température sans bruler (il ne noirci pas). En principe il est sous forme liquide, mais actuellement vu la tronche de la température ambiante dans le placard de ma cuisine il est solidifié.

Si tu es parisien(ne) et flemmard(e) tu peux aller en acheter du tout fait chez Velan, passage Brady, mais il n’aura pas le petit gout de noisette du fait maison.

Quoi qu’on en fait?

En règle générale on l’utilise à la place de l’huile ou du beurre en cuisine. Sous-entendu : il se cuit,  il ne se tartine pas cru. Pour ton petit dej’ tu continueras d’utiliser ta plaquette de beurre.

Il fait ressortir le goût des épices, il est donc idéal pour les plats mijotés, les tajines, les plats asiatiques et indiens bien sûr. Mais tu peux cuire ton steak avec, il n’y a pas de contre-indication, au contraire. Il remplace aussi le beurre (ou l’huile) dans les pâtes à tartes et les gâteaux. Pour convertir les mesures, c’est facile : 1 gramme de beurre = 1ml de ghee.

Comme il supporte les hautes températures sans noircir, il peut être utilisé pour les fritures mais je n’ai jamais essayé.

Souvent, je fais sauter des pommes de terre et de l’ail dedans. Après je pleure de bonheur tellement c’est bon.

Et comment qu’on le fait alors?

  1. Faire fondre 2 plaquettes de beurre doux (2x250g minimum) dans une casserole à fond épais, sans couvrir (moi j’utilise une cocotte en fonte) à feu très très très doux.
  2. Ne pas remuer. Attendre que le beurre soit complètement fondu – pour 500g de beurre ça prends environ 30 mn.
  3. Retirer du feu et écumer délicatement la mousse en surface.
  4. Récupérer le liquide en le versant dans un récipient à travers un chinois pour éliminer les restes de mousse et surtout le dépôt crémeux et blanchâtre qui se forme au fond de la casserole (le petit lait). Et voilà.

Le complot des jouets

Je te plante le décor:

Une chambre d’enfant dans laquelle un enfant a joué avec des légos (C’est un exemple: ça marche avec n’importe quel jouet de toute petite taille). Il n’est pas important de savoir si les légos ont été rangés ou non, de toute façon même s’ils ont été rangés il en reste toujours un qui traine.

Nous pouvons alors observer la chose suivante:

Si un adulte entre dans la chambre il mettra obligatoirement le pied sur le légo qui n’a pas été rangé, qui lui transpercera immédiatement la voute plantaire, créant une douleur insupportable et occasionnant des cris injurieux envers ces dames qui travaillent dehors tard le soir.

Alors que lorsque l’enfant marche dans la pièce, il ne posera jamais son pied dessus.

Un complot?

Dans lequel j’ai une pensée pour la Moufette

Souvent.

Enfin, souvent le samedi soir, alors que la Pépette passe le week-end à s’instruire grâce à Dora chez ses grands-parents, la flemme de faire à diner survient et on se fait livrer à domicile.

Jusqu’à présent c’était assez limité. Pizza ou sushi, sushi ou pizza. Parfois chinois ou kebab mais ils ne livrent pas, faut se déplacer. Sauf qu’à force de bouffer des makis une fois par semaine, on a un peu envie de s’ouvrir à d’autres horizons.

Et samedi dernier, crac la révélation. Mais nous sommes au XXIème siècle! Internet est mon ami, nous pouvons surement trouver un tas de restaurant qui livrent à domicile. Et pas que des sushis.

Bingo.

Samedi (2 degrés à Paris ET de la pluie, je te rapelle) on a mangé indien.

A nous les chapatis, les tandoori, les poulets au curry. Sans se déplacer.

Et on s’est régalés. Au chaud.