Lecture (pas vraiment) de vacances

img_2256Comme je te le racontais hier, on n’a pas trop bougé de l’hôtel. On s’est quand même aventurées deux fois dans les villages avoisinants, histoire de ramener du souvenir et de l’anecdote. Pour l’anecdote rigolote, tu repasseras. Les taxis sont tous neufs, t’as même plus besoin de tenir la portière quand il roule. Fini les souks à l’ancienne, bienvenue aux « shopping center » avec prix fixes, que du coup quand tu veux marchander chez le vendeur de babouches tu te fais limite insulter par le tenancier. Tout se perd, ma pauvre dame!

J’ai donc laissé la Pépette barboter dans la mini piscine, pendant que je lisais au fond de mon transat.

Et quand je te dis que je lisais, je te parle pas de chick litt, mais d’un vrai livre pas du tout de vacances. Un peu l’opposé de Marc L. M’enfin, depuis qu’il y a deux ans je me suis enquillée les Bienveillante sur ma serviette de plage, je n’ai plus peur de rien.

disparusLes Disparus – Daniel Mendelsohn – ed. J’ai Lu

C’est pas un roman du tout. C’est écrit comme un documentaire, mais on se laisse vite prendre par le récit, comme avec un polar.

La curiosité aiguisée par les histoires que lui racontait son grand père lorsqu’il était petit mais qui éludait curieusement toutes les question sur un de ses frères morts pendant l’Holocauste avec sa femme et ses filles dans un petit village de Pologne, l’auteur raconte comment il part à la recherche des survivants qui pourront lui raconter ce qui s’est réellement passé là-bas entre 1939 et 1944. Malgré le coté documentaire, on est vite pris par l’histoire et enchanté de la manière dont l’auteur redonne vie à ces « disparus »par les souvenirs que lui racontent tous ces vieux juifs qui ont connu le pire. Oui j’ai des lectures tout à fait tordantes en vacances.

A suivre…

Publicités

De retour

Coucou les gens! Je suis reviendue.

Alors comme d’hab je vais te raconter mes vacances, y a pas de raisons. Quoique cette fois-ci il c’était plutôt calme. Une semaine en club (pas med) c’est pas l’Aventure avec un grand A. Point de panne dans le désert, ni d’errance à travers les palmeraies.

Surtout qu’on n’a pas vraiment quitté l’hôtel. En même temps, c’était la dixième fois, ou presque, que j’allais à Djerba, alors la visite de l’île était un peu superflue.

Sur le trajet aéroport – hôtel, à travers les vitres du minibus qui nous emmenait lentement mais surement à travers le sable et les palmiers, j’ai aperçu un chien jaune. Ouf, rien n’a changé me suis-je dis.

13348Chien jaune, spécialité de l’île.
Encore que celui-ci est plutôt vaillant.

Oui, tu vas sur une île tunisienne, tu crois que tu vas voir du dromadaire et du poisson et bien non, l’animal local c’est le chien (jaune). D’ailleurs dans certains coin de l’île à la nuit tombée tu les entendras aboyer. Surtout vers le club (med).

D’ailleurs dans notre club à nous (toujours pas med) ils avaient bien assimilé le concept.

img_2293

Baboo, idole des enfants.
Enorme comme idée.

De ce chien jaune là, la Pépette était complètement subjuguée. Comme tous les 2-5 ans des environs d’ailleurs. Fais-moi penser, si je veux monter mon club (non med) à acheter un déguisement d’ours.

A suivre…

Pause

hotelSalut les gens!

Aujourd’hui j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour toi.

La mauvaise c’est que la semaine prochaine tu vas devoir te passer de ma prose. Tiens, demain à 11h je serai dans la piscine, t’as qu’à voir:

La bonne c’est que je reviens dans une semaine!

A pluche!

Dans lequel je fais du tone mapping

Sache, jeune lecteur innocent, que David que j’interviewai hier m’a fait découvrir via  son blog un truc de folaïe. La photo HDR que ça s’appelle. Pour High Dynamic range Imaging ou imagerie à grande dynamique en french.

Sans rentrer dans les détails, vu que je sais bien que sorti du mode automatique de ton compact rose layette tu comprends que dalle à la photographie numérique en général et à Photosoupe en particulier: tu prends 3 fois en photo la même chose. Une avec une exposition normale, une surexposée et une sous exposée. Tu bidouilles tout ça avec un logiciel exprès pour (Photomatix par exemple). Une fois que tes 3 photos n’en font plus qu’une tu modifie contraste, luminosité et compagnie et tadam…..

vue

cerises3

observat1

(Là, je me rends bien compte que ça ne rend pas grand chose. Et c’est fort dommage. Je ne dis pas merci à la compression de Word Press.)

L’interview déjantée : David

microChers lecteur, j’ai décidé d’interviewer des gens qui bloguent. Y a pas de raisons que ce soit toujours les mêmes qui s’y collent. Et puis c’est plus rigolo qu’un tag.

Je reçois donc aujourd’hui David, auteur de The Real Blog, le blog le plus célèbre de l’île de Saint Martin.

David bonjour, ou bonne nuit, on ne sait plus avec le décalage horaire,


Ton métier c’est de louer des bateaux. Tu es donc la personne idéale pour répondre à la question que tout le monde se pose: quel est âge du capitaine?


– Ça dépend. Des fois oui, des fois non. En tout cas, jamais avant 5 heures du soir, ni le dimanche. De toute façon, je garde toujours un parapluie dans le coffre de ma voiture, juste au cas ou…

Tu habites l’île de Saint Martin au fin fond des Antilles (veinard, va!). Je ne vais donc pas te demander ce que tu emporterais dans une île déserte (trop facile) mais qu’emmènerais-tu  avec toi pour survivre dans une ville surpeuplée?

Mon parapente. On m’appelle Iron Man dans le milieu. L’arche de la Défense semble être un décollage idéal par vent de sud.

Quand tu regardes cette vague qui n’attendra jamais la dune, est-ce que comme elle tu te couches sur le sable?

Ah non, le sable fin tout blanc, ça se glisse partout, et après ça gratouille… En plus, j’y suis allergique, ça me fait gonfler les lobes.  Et je ne te parle même pas de la corvée de balayage.

Ton blog n’est pas encore influent. Qu’est ce qui te manque le plus: de pouvoir frimer sur ton classement Wikio, de tester des produits de beauté ou de prendre l’avion 3 fois par semaine pour assister aux soirées de blogueurs parisiens?

– Alors là, je m’insurge. Mon blog est HYPER influent. D’abord, il y a ma sœur, une copine d’enfance et un pote à moi qui le lisent régulièrement. Ça fait quand même TROIS lecteurs (excuse moi du peu…). Je ne connais pas beaucoup de blogueurs qui peuvent se targuer de statistiques aussi mirobolantes. D’ailleurs, à tout bien réfléchi, je ne connais aucun blogueur.

Peu importe, grâce à un référencement béton, je récupère énormément de requêtes telles que : « gode Michel », « grand con chauve sapé comme une merde », ou encore « tondeuse autoportée », ce qui augmente dramatiquement le nombre de mes lecteurs. En dernier lieu, je connais du monde. Il y a 2 ans, à la gare de La Baule, j’ai vu Henri Leconte. Et ouais ! Comme tu peux le constater, il est difficile de m’en raconter en terme d’influence.

Le classement Wikio ? Tu parles bien d’un site web qui plébiscite les photos de piscines gonflables ? Je n’ai pas de piscine, et n’ayant plus qu’un seul poumon (j’ai donné l’autre à ma sœur), je serais de toute façon incapable d’en gonfler une. Quant aux produits de beauté, étant doté d’un physique que la plupart des gens qualifie d’avantageux, je n’en ai pas l’usage. J’admettrais quand même une petite frustration de ne pas pouvoir assister aux soirées de blogueurs. Je me suis laissé dire que les filles y étaient faciles, et que la drogue y abondait.

Penses-tu que Gudule pourrait faire un chouette prénom pour un hiboux apprivoisé?

– NON. Ma sœur s’appelle Gudule. C’est un prénom très délicat. Il ne sied pas à une vieille chouette.

Tu nous déclares » je me la donne grave dans la poterie, plus spécifiquement en ce qui concerne l’art potier du marais vendéen pré-révolutionnaire, entre 1760 et 1790. » Alors c’est beau de frimer, mais peux-tu nous sculpter des mogettes ((flageolet blanc vendéen – ndlr)) ?

C’est un challenge qu’il me plairait de relever. Vois tu, quand on est un entrepreneur – comme moi – on est toujours en quête de nouveaux défis. C’est un peu notre oxygène, ce qui nous donne la force de nous lever le matin, nous autres, les battants. Alors oui, je sculpterais des mogettes. À cœur vaillant, rien d’impossible.

Considérant qu’un chat retombe toujours sur ses pattes et qu’une tartine arrive toujours le côté beurré par terre, que se passe-t-il si j’attache une tartine beurrée sur le dos de mon chat avant de le pousser dans le vide ?

– Beurre salé, demi-sel, doux, à la baratte ? Chat noir, siamois, persan, botté ? La tartine : pain blanc, noir, rassis, béni, des Landes ? Faudrait voir à être un peu plus précise dans tes questions. Je te l’ai dit, je suis un entrepreneur dynamique, je ne m’engage pas à la légère. Et puis, surtout, c’est un coup à traumatiser ton chat. Pauvre bête.

« On peut on mentir une fois à mille personnes mais on ne peut pas mentir mille fois à une personne » Que penses-tu de cette affirmation?

– J’ai du mal à commenter ta phrase, le mensonge est un concept inconnu pour moi, car mon cœur est pur et mon esprit serein. Il faut laisser venir à moi les innocentes, afin que je leur enseigne la vérité et que je leur révèle les secrets de l’élévation de l’âme. Mon portable : 06 01 23 12 47. À très vite !

L’œuf ou la poule?

– Sans hésiter, la poule. Avec la décapotable rouge, la poitrine en plastique, l’épilation ticket, et l’accent hongrois.

Et enfin, parce qu’on n’est jamais aussi bien servie que par soi-même, je te propose de te poser à toi même une question que tu aurais aimé que je te pose (et d’y répondre bien sûr)

– As-tu l’intention de publier un article sur ton blog dans les 6 prochains mois, ou vas-tu rester affalé dans ton canapé à jouer à la PS3 comme une moule ?

– Oui, j’en ai l’intention, mais faut que je finisse Jericho d’abord (putain, il est dur ce jeu).

David, un grand merci pour avoir participé.

Je vous rappelle l’adresse du blog de David: The Real Blog, le blog qui raconte des trucs qui existent en vrai.

Si toi aussi tu veux répondre à une interview déjantée, n’hésite pas à te manifester (commentaire, mail, chocolats…).

Un Actimel et ça repart

actimelCa pleut de l’Actimel sur la blogo féminine depuis deux jours, je sais… Alors moi aussi je vais y aller de mon petit récit. Parce que pour une fois, moi aussi j’en étais.

Avec 12 autres mamans blogoécrivaines ((t’as vu, j’ai inventé un mot)) et une juste blogo écrivaine, on avait rencard pour visiter le centre de recherche Danone. Plus particulièrement pour en apprendre plus sur Actimel. Comme quoi, accueillir 14 gonzesses surexcitées, ça leur fait pas peur chez Danone.

J’ai donc retrouvé ((attention, ça va linker dur , Wikio accroche toi à ton slip)) Manue, Daydrimer, Ratounette, Amélie, Auntie Jo, Chocobox, enceinte jusqu’aux yeux, qu’on a eu peur toute l’après-midi qu’elle perde les eaux entre deux Activa, Sounie, Sardine, Valvec, Melle Gima, Nipette, Anne et y’avait même la star du oueb 2.0, number One du classement Wikio : Poppyrose. Même que toutes on a voulu la toucher pour nous porter bonheur.

Que du beau monde quoi.

Attends, je fais une pause,. Tous ces liens ça m’a épuisée. Et encore mon WordPress est réparé, j’ai pas eu à tout saisir à la main dans l’iphone.

Donc Danone.

Alors après avoir gouté de l’embouteillage du samedi midi, on a été très gentiment accueilli par le staff Danone (et crois moi, y a des canons chez Danone). On nous a nourris et puis on nous a emmené visiter deux labos pour nous expliquer pourquoi Actimel c’était bien. Même qu’on devait rester grouper et demander si on voulait aller aux wawas tellement c’est grand le centre de recherche et qu’ils avaient peurs de nous perdre dans les couloirs. En même temps moi je suivais Manue qui suivait le canon du service Marketing, alors je risquais pas trop de me paumer.

Mais passons aux choses sérieuses (tu crois pas qu’ils m’ont invitée juste pour parler de la dame pipi non plus? – faut que je fasse un minimum de compte rendu sérieux aussi).

Toi aussi tu penses que l’Actimel qui aide à la défense de l’organisme c’est pipeau et compagnie? Et bien Danone ils ont dépensés des fortunes pour te prouver que tu as tort.

Et que je copine avec Pasteur. Et que je découvre la formule magique de l’Actimel. Et que je fais des tests en France et en Inde. Ils ont finalement observé qu’en buvant 2 Actimel par jour les enfant avaient moins de diarrhées. Fantastique, non? En gros, tu fournit à une crèche de quoi abreuver ses moutard en Actimel et fini les épidémies de gastro! Oui, à 3 euros et des brouettes le pack de 6 ça fait cher l’éradication de la maladie. Mais quand on aime, on ne compte pas.

Qu’on n’y croit où pas, un bon point quand même pour Danone: la petite bouteille est entièrement recyclable (sauf l’opercule en alu évidemment). Tu la rince vite fait et hophophop, dans la poubelle jaune!.

Avant de repartir à la Capitale, on a collationné au L Casei. Et le L Casei pur et bien c’est pas bon. Y a que Ratounette, qui se régalait comme une folle et trempait des fraises dedans avec délice.

Après on croyait qu’on allait recevoir pleins de cadeaux et on a eu une belle glacière. Vide de yaourth mais pleine des CD de Fred et Jamy. Qu’on a du piller le frigo avec les réserves d’Actimel, pour s’en remettre.

Ensuite, chacune est repartie vers son destin.

Pour Manue, Daydrimer, Ratounette et moi, le destin c’était la rue de Rennes et la pizz’ de la rue de Buci. Même si nos pieds étaient en train de décéder, fallait bien impressionner un peu la Provinciale. D’ailleurs, c’est plus ce que c’était la Province. Tu vois pas qu’à Toulouse ils ont toutes les boutiques comme nous. Sauf Gap. Et Starbouck. Quand même quoi.

dayladuree

la Provinciale fait son intéressante.
Ah ça, c’est autre chose que des briques du Capitole.
(encore que Monsieur Hulot les adore, tes briques)

Lundi c’est écologie

Miss 400 et moi avons décidé de te faire profiter de nos trucs de mémés bio et autres produits écolo-bobo qui sont dans nos placards.

Cette semaine, on s’occupe de tes petites culottes, avec le premier opus :

Je m’occupe de mon linge

Dans mes placards :

Dans les placards de la 400 :

Lessive écologique Arbre Vert

lessive

Les +

base lavante végétale, sans allergène et sans dérivés de pétrole, sans phtalates, sans esthers de glycol… sans rien de méchant, inoffensif pour la peau, inoffensif pour l’environnement, non testés sur les animaux, et très efficace néanmoins.

Les –

Rien à dire. Satisfaction totale.

Utilisation : un demi bouchon suffit, parce que je mets aussi des boules (voir ci-après)

L’avis de Mao
Aussi chère que les autres lessives (+-6€) et aussi efficace, mais bien meilleurs pour l’environnement. Ah oui j’oubliais: une odeur très discrète de linge propre. Dont j’apprécie la discrétion justement.


Lessive bébé écologique Arbre Vert

lessive.jpg

Les +

parfum végétal, base lavante végétale, sans allergènes, sans dérivés de pétrole, sans phtalates, sans esthers de glycol… sans rien de méchant, inoffensif pour la peau, inoffensif pour l’environnement, non testés sur les animaux, et très efficace néanmoins.

Les –

un peu chère (+-8.50€), si on peut, mieux vaut acheter ensuite la recharge

Utilisation : un seul bouchon suffit, voire un demi pour les petites lessives

L’avis de la 400:
Une gamme très éthique, qui ne maltraite ni l’environnement, ni les animaux, ni la peau, ni mon tarin sensible. Suffisamment efficace pour une maniaque dans mon genre, et une discrète odeur de propre – je déteste quand ça empeste le détergent à deux mètres.

Recharge lessive écologique Arbre Vert
rechlessive.jpg

Les + :

Tout pareil, c’est pas parce qu’il n’y a pas de bébé dessus que c’est moins hypoallérgénique et respectueux que la lessive du bidon d’avant… Bien plus économique (+-6,50€), je remplis le bidon 1 fois 1/2 avec, bien que je sois censée faire moins de lavages avec…

Les – :

ben rien

Utilisation : pur marketing, je dose pareil que pour la lessive bébé et c’est aussi efficace

L’avis de la 400 : idem, gamme éthique et éco-responsable, bonne lessive, odeur de propret très discrète.

Boule anti-calcaire et balle de lavage

Boule anti-calcaire et balle de lavage

boulesMais quoitesse?

La grosse avec les trous, elle est censé  empêcher le calcaire de se fixer sur la résistance de la machine grâce à son aimant interne. Les petites balles elles battent le linge pour qu’il soit plus propre, plus doux, comme si t’allais au lavoir quoi.

Les + : effectivement mon linge est plus doux et je ne met qu’une demi-dose de lessive.

Les -: le bruit à l’essorage. Il parait qu’à long terme ça abime le tambour, j’attends de voir. Assez cher à l’achat (10 € la boule, 20 € les 12 balles).Mais ça dure une vie, en même temps.

Utilisation : direct dans le tambour avec le linge.

Assouplissant Senteur Végétales Arbre Vert

assouplissant.jpg

Les +:

Comme le reste de la gamme, un produit 100% végétal, 100% écolo, pas de test sur les animaux, pas de toxiques, inoffensif pour la peau Efficace sans en mettre des tonnes. Prix correct (+-3,50€)

Les – : odeur vraiment neutre, voire absente

Utilisation : un bouchon, comme de l’assouplissant classique.

L’avis de la 400: assouplissant vraiment écolo et respectueux, qui fait son boulot,

mais il manque une petite odeur de frais, qui pourrait être elle aussi très naturelle

(d’autres marques en propose avec une Huile Essentielle de lavande, comme Ecodoo).

jfjfjf

jrrjrjrj

Vinaigre d’alcool blanc

vinaigre

vinaigre.jpg


Les + :

Pour un prix bas (+-1€), dissout le calcaire dans le tambour et le linge, rend sa douceur au coton sans faire de mal à l’environnement ni à la peau

Les – :

Odeur bof, mais qui disparaît avec un peu d’assouplissant ou de lavande au rinçage

Utilisation: Un verre dans le tambour avant de lancer le programme à 60 ou 90° (dissout le calcaire si l’eau est chaude) et en voiture Simone


L’avis de MaO et de la 400: Vieux truc de grand mère contre le calcaire, quand même moins reuch et plus naturel que le Goncal. Si les fibres de tes serviettes sont toutes rêches, c’est la faute au calcaire qui les colle chouchou…

Adoucissant et détachant Mieux Vivre (Auchan)


assouplissant2.jpg

Les + :

base lavante végétale, biodégradable, marque De Distributeurs donc prix très accessible.

Les – :

une odeur de détergent très prégnante, qui empeste l’appart, si tu aimes les effluves genre usine à lessive…

Utilisation : comme d’hab

L’avis de la 400: Auchan lance sa gamme de produits écologiques MDD comme les copains. Des prix très accessibles, des bases écologiques, mais un peu de chimie et des parfums très forts, pour ceux qui aiment transporter avec eux une odeur de lessive, voire de détergent…perso je déteste.

jejejeg

jejejeg

jejejeg

detachant.jpg

Les +:

un détachant avant lavage bien plus sympa avec l’environnement que la version classique, hyper toxique. Efficace en petite dose, autant que la version classique

Les – : pas du 100% végétal

Utilisation : très peu sur la tache avant de mettre dans le tambour

L’avis de la 400 : Le plus propre pour la planète, c’est encore de frotter avant à l’eau chaude et au savon de Marseille… mais parfois le baobab qui nous pousse dans la main nous gêne.

jeeeeeddd’eddd’eddd’e

ddd’e

ddd’e
ddd’e
ddd’e
ddd’e
Huile essentielle de lavande Florame

HElavandin.jpg

Les + :

Une HE de très bonne qualité, très odorante, parfume naturellement et agréablement le linge, biologique, accessible (+-6€), tolérée même par les bébés, multiples utilisations.

Les -: rien

Utilisation : pour le linge, 4-5 gouttes dans le bac à assouplissant parfume toute la lessive, mais aussi dans les tiroirs et les dressings, sur la nuque pour éviter les poux, sur les tempes pour chasser les maux de tête,

L’avis de la 400: HE de Lavande ou de Lavandin, l’essayer, c’est l’adopter, une odeur désuète genre madeleine de Proust (enfin pour moi) et meilleure pour les fesses (bien que son efficacité sur les hémorroïdes m’est inconnue)

Un de ces quatre lundis, on continuera sur une autre thématique produits…