Les photos l’ont tuer (mon forfait)

img_2563Coucou, c’est moi!

Te réjouis pas trop vite, je rentre bredouille. Pas la moindre anecdote un peu rigolote à te raconter ici.

C’est navrant.

Pourtant, pendant ces 15 jours d’exil j’ai fait plein d’efforts pour avoir matière à bloguer à mon retour: j’ai pris les bus locaux, visité des musées douteux, loué une voiture improbable et parcouru le Languedoc sans carte, ni GPS, avec pour seule aide Google map, les dépliants publicitaires et les autochtones.

Et tout s’est bien passé. Pas une anicroche. J’ai vu des endroits magnifiques et je ne me suis même pas perdue.

En désespoir de cause j’ai mangé des moules crues chez le conchyliculteur et j’ai même pas été malade.

Ah si, j’ai quand même réussi un exploit. Dépasser le forfait internet sois-disant illimité de l’opérateur de couleur, qui du coup m’a interdit de haut débit pendant deux jours. Certainement à cause des 60 photos (sur 239) que j’ai téléchargé sur Flickr. Et des 3 ou 4 que j’envoyais tous les jours par mail à mes parents pour leur faire savoir où je me trouvais. Et celles que j’ai twittées, facebookées et tumblerisées aussi.

En fait j’aurai mieux fait de me contenter de lire les blogs.

[Je te rassure, vu la vitesse de ce qu’ils appellent le haut débit, tu vois pas la différence avec le bas.]

Publicités

Vacaaaaaannnnces!

J’avais plein d’idées de billets, mais les dernières journées n’ont pas été assez longues pour que j’ai le temps de me poser pour les écrire ici. Et, je n’avais pas trop envie de prendre sur mon temps de sommeil.

En fait c’était pour mieux t’habituer mon enfant (je lit le Petit chaperon rouge à la Pépette en ce moment) vu que ce week end c’est direction le sud de la France pour 15 jours. Et oui, 15 jours. 2 semaines.

Et pendant mon absence, point de billets il n’y aura.

Par contre une photo par jour je publierai. Mais pas ici, faudra aller là (clic!).

Hasta luego !

Bon anniversaire La Fleur!

[Cher lecteur,

Aujourd’hui,  je fais une pause bloguesque et je cède la place à l’énigme du grand jeu « Pivoine au trésor » organisé à l’occasion de son anniversaire, à la Pivoine. Je reviens demain pour de nouvelles aventures.]

Bonjour les chasseurs de Pivoine-au-Trésor!

Et bravo d’être arrivé jusqu’ici.

Voici la dernière énigme.

The last but not the least, comme qui dirait.

parchemin3

Ah ben oui, c’est immense, mais c’est pas ma faute à moi si le Père Fourasse il m’a collé un texte plein de mots et de lignes à faire tenir sur un parchemin au format plus que douteux.


Dans lequel on va parler littérature

[Enfin, littérature, faut le dire vite hein]

S’il ya avait les FBAG du roman, Maxime Chattam serait le gagnant du mois.

Prenons au hasard In tenebris.

Côté intrigue (c’est un polar) rien à dire, on est tenu en haleine tout au long du livre. Mais côté style, parfois Maxime se laisse aller et se prends pour un poète.

Extraits:

Le vent fusait avec une incroyable rage, il tourbillonnait et s’envolait en arrachant de l’eau pour la jeter à la face des cieux . La tempête s’était gonflée d’orgueil pour cracher toute sa colère.

Le soleil d’hiver passait au travers des stores, caressant les draps du lit de ses pétales dorés.

Annabel traversa la forteresse sauvage de l’urbanisme sous l’œil morose de la lune qui ne quittait pas Brooklyn

Marc L et Guillaume M peuvent aller se rhabiller. Dan B aussi.

J’exagère. Maxime, si tu passes par là, d’accord je critique (un peu) ton style, mais j’ai adoré ton livre et je vais même lire les autres tiens!

Flickr, Facebook, Twitter et maintenant Tumblr

maophotoMais où s’arrêtera t-on?

Alors pour faire comme tout le monde, après avoir mis mes photos sur Flikr, mon blog sur WordPress, ouvert une page Facebook et un compte tweeter, j’ai crée un micro blog sur Tumblr.

[ moi non plus je sais pas trop comment ça se prononce. Sont perfide en Albion.]

J’aurai pu être très fière d’être ûber tendance pour l’avoir fait avant tout le monde mais j’ai loupé mon coup, vu que j’ai passé 3 semaines à tenter de bidouiller du code pour faire un truc joli avec des liens vers partout et où on peut laisser des commentaires. Et puis j’en ai eu ma claque et la page par défaut finalement elle est très bien comme ça.

Oui parfois je suis un peu blonde. Ou alors c’est la chaleur, ça annihile ma geekerie.

Je me retrouve donc à faire comme tout le monde, en même temps que tout le monde.

Aucune originalité, moi.

Brèfle.

Et quoiqu’il y a sur mon mini blog Tumblr à moi que j’ai?

Des photos, des photos, des photos. Prises au jour le jour. Vive l’iPhone.

Une par jour. Si je m’y tiens.

D’ailleurs, ça s’appelle A photo a day (keeps the blues away).

Et comme Tumblr c’est plein de modernitude, ça se met tout seul à jour dans mon tweeter.  Ça s’autotweet en quelque sorte.

Respire

boulesDonc, comme je te le disais il y a une semaine ou deux, j’ai les bronches que c’est un vrai bouillon de culture la-dedans et pour les nettoyer je dois souffler pour faire monter des boules.

Et j’ai aussi une paille géante fichée dans un bidon dans laquelle je dois souffler le plus longtemps possible. C’est rigolo.

J’ai aussi des séances de kiné respiratoires. Avec un kiné avé l’accent eshpagnol tellement prononcé que je ne comprends pas toujours ce qu’il me demande.

Sauf que la dernière fois, je l’ai fait répété deux fois alors je suis sure qu’il m’a demandé de respirer avec un seul poumon. D’abord avec le droit. Puis avec le gauche. Ou l’inverse, je fais comme je veux. Pour m’aider je peux mettre la main sur le poumon qui respire pas, pour être sure qu’il n’y a que l’autre qui bosse.

[Vas y, prends toi une petite minute pour essayer, je sens que tu en meure d’envie]

Pas évident hein? Autant te rassurer tout de suite, je n’y arrive pas non plus.

Mais je m’obstine, je ne désespère pas d’y arriver un jour. (Si tu y arrives, n’hésite pas à partager ta technique).