La course à l’échalote

Hier je te racontais, comment j’avais sérieusement loosé sur la localisation du gite. Mais j’ai omis de te dire que j’ai des voisins sympathiques qui m’invitent à manger des crêpes et m’emmènent faire les courses en voiture. Et qui ne posent aucune questions lorsqu’ils me voient me balader dans le jardin à des heures indues, le macbook à la main.

Et à 10mn, un petit exploitant agricole qui vend sa production au tout venant deux fois par semaine.

Pour une parisienne, c’est toujours émouvant d’acheter le choux et la courge qu’elle a vu pousser dans le champ.

J’y ai donc acheté des carottes et des tomates. Et des échalotes aussi. Enfin une, rapport à la taille.

Belle bête, non?

Je te laisse, j’ai un réveillon à préparer. Il sera beaucoup moins LOL que celui de Noël, vu qu’on va essayer de ne pas se rouler dans le rosé (même si c’est ce qui rend les bergères jolies).

Et voilà comment je termine l’année sur un jeu de mot foireux…

Bon réveillon à tous!
Rendez vous en 2010, année de la saucisse, pour le défi du vendredi!

Publicités

Le trou du U du Var

Bonjour les gens!

Contrairement à mon habitude, ce billet n’a pas été écrit à l’avance. Tu crois que je suis là, et bien oui, je suis là. Ou presque. Je t’écris depuis le fin fond du Var avec un léger différé. Rapport que si l’iphone pédale sec avec un edge alternatif, j’arrive à choper du Wifi gratuit à l’autre extrémité du jardin.

Mais faut y aller au bout du terrain. Et il fait pas chaud. Beau, mais pas chaud.

Ce n’est pas vraiment le fin fond du Var en vrai, mais disons que c’était une erreur de ne pas louer de voiture en arrivant à Toulon. Parce qu’ici je ne sais même pas où est la Poste. Alors l’agence Avis, même pas la peine d’y songer.

J’avais cru lire sur le descriptif que la modeste demeure qui m’accueille était à 500 mètres des commerces et de la mer. Alors, soit le varois n’a pas le même système métrique que nous soit il manquait un zéro.

Avec la Pépette qui marche pas vite on est approximativement à 3/4 d’heure à pied de la plage (et de la boulangerie) et 1h du centre commercial.

Le centre ville étant encore plus loin, je crois que nous n’irons pas.

Internet c’est formidable

[Comme d’hab, ce billet a été écrit à l’avance. Tu crois que je suis là, mais en fait non. Je suis en vacances far far far away. Il y a peut être une connexion WiFi, mais à l’heure où j’écris je l’ignore encore. Alors ne le prend pas mal si je ne réponds pas aux commentaires]

En fait, je ne sais pas si c’est Internet qui est formidable, ou ma bonne étoile qui a été particulièrement performante pendant quelques heures

Parce qu’en l’espace de même pas 12 heures il m’est arrivé deux choses fantastiques grâce au Ternet:

– j’ai trouvé une jeune femme charmante pour me récupérer samedi dernier à la gare de Toulon

– Je follow John Cleese dans Twitter ((c’est vraiment lui, il a un compte « vérifié »)). Grâce à Day qui l’a débusqué. Merci Day. Les mots me manquent tellement je trouve ça exceptionnel. Non, mais John Cleese quoi.

Dans lequel je te raconte mon réveillon

[Comme d’hab, ce billet a été écrit à l’avance. Tu crois que je suis là, mais en fait non. Je suis en vacances far far far away. Il y a peut être une connexion WiFi, mais à l’heure où j’écris je l’ignore encore. Alors ne le prend pas mal si je ne réponds pas aux commentaires]

L’autre soir c’était Nowel.

Et cette année, mon réveillon fut… audacieux.

Cela se passait chez moi, avec chacun qui apporte un truc. C’est un peu le deal annuel: j’accueille mais je n’assure que le minimum syndical en matière de cuisine. Et quand je dis le minimum, je n’exagère pas. Pour te faire une idée, cette année j’avais juste acheté la buche chez PicPic.

Le drame a commencé à se profiler vers 18h30. Je glandais tranquille sur Face de Bouc quand je me suis souvenue que je devais aussi gérer les trucs à grignoter pour l’apéro. Et à une heure du début des réjouissances, avec dehors la nuit, la pluie, le froid, le vent… même pas en rêve je descend au franprice.

Pas grave, que je me dis, comme ça on aura encore faim pour le repas et le dessert. On sera juste un peu plus bourré que d’habiture au moment d’ouvrir les huitres.

La famille arrive une heure plus tard. Et devant mes yeux ébahis ma mère déballe de la gougère à tour de bras.

– Mais quoitesse là , Mère? que je lui fais. N’était-ce point moi qui était en charge des mignardises salées?

– ben non, toi c’était la buche et le pinard, qu’elle me répond.

– OUPS! Alors c’est trop dommage parce présentement, à moins qu’on ne retrouve par miracle les clefs de la cave, là tout de suite, j’ai que du champagne et de la vodka.

Après je ne me souviens plus de tout.

A part que mon père arrétait pas de tripoter la caculatrice de son iPhone pour nous faire un tour de magie numérique où fallait trouver 1089 mais ça marchait pas du tout. On était tellement dans l’esprit de Nawel, qu’on a rigolé comme des oies pendant des heures avec ses couneries.

A un moment on avait fini les boutanches, alors j’ai eu la très mauvaise idée de ressortir une bouteille de champ’ ouverte un mois plus tôt. Quand j’ai retiré le bouchon fait exprès pour, elle nous a bien illusionner à nous coller de la bulle dans nos coupettes. Mais il avait quand même un drôle de gout… c’est peut être pour ça qu’on avait tous bobo la tête sur le coup de minuit.

Après je sais plus.

J’ai bien remarqué que quelqu’un avait consciencieusement lavé les assiettes en carton.

Peut être que c’est moi, d’ailleurs?

Le Défi du Vendredi #3 D’INDE

Joyeux Noël les gens!

Et revoici le défi du vendredi. Celui qui ne chôme pas, même le 25 décembre.

Fini la facilité. On termine l’année avec un défi de saison…

Clic Clac, c’est parti….

photo

Je te rappelle la règle du jeu :

– Tu t’inspires du mot inscrit sur mon polaroid pour faire une photo, une video ou un podcast.

tu peux prendre le mot au sens propre comme au figuré. Si le mot a plusieurs significations, tu n’es pas obligé de choisir la même que moi.

– Tu le publies sur ton blog avant dimanche soir

– Ce doit être une oeuvre originale et libre de droit

Traduction : tu dois faire la photo avec ton APN ou le film avec ta caméra. Pas de videos, ni de photos, ni de MP3 trouvées sur le net (ni de montages d’images trouvées sur le web).

– Tu mets la bannière qui ressemble à un timbre sur ton billet

C’est incontournable, car elle pointe vers mon billet avec le mot de la semaine et surtout avec les liens de tous les participants dans les commentaires.

Le code à insérer cette semaine :

Clique sur le nom de ton hébergeur pour récupérer le code à copier/coller dans ton billet en mode html:
WordPressBlogspirit/Hautetfort Blogger.com

– Enfin, n’oublie pas de poster un lien vers ton billet dans les commentaires ci-dessous

Tu as jusqu’à dimanche soir…

Les choses de la vie expliquées aux enfants : le Père Noël

Ce billet est une dédicace toute particulière à tous les parents qui se sont déjà fait gauler par leurs enfants avec les cadals de Noël à la main.

Rigolez pas, ça arrive à tout le monde au moins une fois. Même aux meilleurs. La preuve.

– Maman, Maman pourquoi il y a plein de paquets cadeaux dans l’armoire?  C’est des cadeaux pour le Père Noël?

– Non, c’est des cadeaux pour les grands. Le Père Noël apporte des cadeaux que pour les enfants, pas pour les grands. Alors les grands achètent des cadeaux pour se les offrir le jour de Noël. Comme ça tout le monde a un cadeau.

Bonne dinde les gens!

Je me casse au soleil (enfin j’espère). La semaine prochaine sera donc très calme sur ce blog, mais rassurez vous, le défi du vendredi est programmé. D’ailleurs, puisqu’on en parle, prend des photos ce soir, ça peut servir… (tu peux considérer la dernière phrase comme un indice sérieux)

Point Break

waveAvec deux joyeux drilles, j’ai béta-testé pour toi Google Wave.

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc?

Un fabuleux mélange de messagerie, MSN, Skype et Facebook.

A quoi ça ressemble?

C’est moche. L’interface est tout sauf conviviale. Même gmail est plus joli, c’est dire. Et il faut une bonne demi heure pour le prendre en main et en maîtriser les astuces. En plus, comme c’est une version test, ça rame un peu.

Qu’est ce qu’une wave?

C’est un peu comme le mur de Facebook mais visible uniquement par ceux qui sont invité à y participer. Tu ouvres une wave, tu y invites tes potes (comme une conversation à plusieurs sur MSN) et après tu peux chatter et partager des video et des fichiers, en direct et en différé.

Car comme le mur de Facebook, la wave reste toujours accessible, même si les autres participants sont déconnectés.

Ah quoi ça sert?

Pour créer un projet commun (comme une video collaborative avec des blogueurs au 4 coins du monde par exemple) c’est l’outil idéal.

Pour se payer une bonne tranche de rigolade aussi d’ailleurs.

Comment on y accède?

Pour l’instant c’est en version test, mais si tu demandes gentiment je t’envoie une invit’