Dans lequel je suis Bobby Ewing

Comment te dire que j’attends avec impatience les requêtes Google…

Capillairement parlant, ce n’est pas la joie. J’ai décidé unilatéralement avec moi-même qu’il était plus que temps de me faire repousser la tignasse. Pas la meilleure idée que j’ai eu en 2010, si tu veux mon avis. Par exemple, depuis dix jours, j’ai la coupe de Patrick Duffy. Jeune. C’est tellement la loose que je n’ai même pas la force de te mettre une photo.

Pourtant j’ai un peu tout essayé: le défrisage, le crêpage, le frisage (pas une bonne idée: tu vois les Jackson Five?), la raie sur le coté, la raie au milieu, pas de raie. Avec barrette, sans barrette. Quoique je fasse, c’est la cata.

J’attends donc avec impatience qu’il refasse froid, afin que je puisse planquer tout ça sous un bonnet.

Publicités

9 réflexions sur “Dans lequel je suis Bobby Ewing

  1. Et le lissage brésilien, japonais (ou même kirghize si tu veux)?
    Et le bon bandeau qui tient tout ça?
    Tu n’avais pas investi dans un bon lisseur il y a quelques années (ça fait genre blogueuse depuis le siècle dernier ce genre de remarque ^^)
    Et une photo non?

  2. A défaut de mettre une photo de ta trombine chevelue, tu aurais pu mettre une photo de Bobby … parce que pour moi, il restera surtout l’homme aux pieds et aux mains palmées !

    Sinon bonne chance au coiffeur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s