Quand la musique est bonne

L’autre fois dans la rame, j’avais rien à penser alors j’ai commencé à me demander s’il existait une école de musicien du métro. Pas pour ceux qui sont assermentés par la RATP, non, pour les autres. Ceux au teint un peu basané qui viennent te pourrir ton voyage en hurlant O sole mio dans tes oreilles à 8h du mat’. Et qui se collent bien devant la porte, en te jetant un regard noir quand tu te lèves. Dès fois que tu aurais l’idée saugrenue de sortir par là.

Pourquoi une école? T’as pas remarqué qu’ils ont tous le même répertoire? La Bamba, la musique du parrain, besame mucho, l’amérique (et oui depuis, allez, 6 mois, même Joe est massacré) et quelques autres incontournables, qu’ils s’appliquent à brailler avec leur sono à roulette poussées à fond les ballons.

Parfois c’est même tellement assourdissant que t’es presque prêt à leur filer du pognon juste pour qu’ils changent de wagon.

Alors l’autre nuit, sur le coup du dernier métro, quand deux jeunes avec des guitares sèches sont montés et ont chanté un rap de leur invention, dans l’euphorie j’ai applaudi tellement c’était bien. Et pourtant j’aime pas le rap.

Publicités

2 réflexions sur “Quand la musique est bonne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s