Bon défilé!

Pour que tu puisses profiter d’un feu d’artifice depuis ton salon, sans sortir par ce temps incertain, sans la foule autour et les flamèches qui piquent les yeux, j’en ai filmé un rien que pour toi.

Un grand merci à LaCdM sans qui tu aurais dû tourner ton écran d’un quart de tour dans le sens des aiguilles d’une montre pour voir la video à l’endroit.

Par contre j’ai trouvé personne pour améliorer la qualité sonore.

Publicités

La chanson d’été des blogueurs [saison 2]

Je profite de la trêve estivale et de la chaine de Lolobobo pour balancer ni vu ni connu la chanson que j’écoute en boucle depuis le début de cet été. Ca tombe bien.

OUI JE SAIS, c’est Zaz. Comme je ne voulais pas tout l’album, mais juste celle là, j’ai même risqué le courrier de l’Hadopi pour l’avoir dans mon itruc. Que veux tu, les goûts et les couleurs…

(par contre le clip j’aime pas du tout, je lui préfère les images que j’ai dans la tête)

Un peu de nostalgie

Marina di Ravenna, 1972
Luigi Ghirri

Je suis tombée dessus par hasard sur Tumblr. Je la mets ici surtout pour pas la perdre, parce que rien qu’à la regarder, je me téléporte immédiatement un soir de juillet pendant les vacances de quand j’étais petite.

Sur la plage où j’allais il y avait le même portique. Blanc aussi. Peut être un peu plus rouillé. Avec une balançoire et deux paire d’anneaux. J’étais trop petite pour atteindre les plus haut et j’enviais mes cousins qui s’y suspendaient en essayant de faire la croix de fer. C’était la même couleur de sable, la même vue, la même tranquillité, le soir vers 19h00, quand tout le monde était déjà remonté de la plage.

J’étais pas trop partie pour lancer une chaîne, mais pourquoi pas? Si toi aussi tu trouves une photo qui te rappelle tes vacances, tu peux jouer aussi

Un chapeau de paille d’Italie

Abordons aujourd’hui un sujet modesque majeur. Doit on oser le Panama pour cet été, ou pas.

Alors toi tu fais comme tu le sens, mais moi j’ai choisi mon camps. Aux oubliettes le bob ricard, la casquette  et le chapeau de paille, cette année ce sera le Panama.

C’est même pas pour suivre la mode.

C’est rapport aux vacances prochaine, au voyage en avion et à la capacité de mon sac à dos. Parce que si tu veux être chic du couvre chef  quand tu es loin du logi, tu n’as souvent pas d’autre choix que de te fader le voyage avec le bidule sur la tête. Et dans le tg, la capeline, c’est pas super pratique.

Alors pourquoi un panama?

Parce que figure toi que cet objet parfait se roule pour se glisser dans la valise. Lorsque le vendeur de la Place d’Italie (mon titre n’est pas completement bidon) a fait la démo à une cliente, j’ai trouvé ça tellement extraordinaire, que malgré la somme indécente que je venais de claquer dans les soldes,  je lui en ai acheté un direct.

Le petit chat est mort

Bon d’accord, c’était une vraie teigne.

On ne pouvait pas le caresser sans se prendre un coup de crocs, il terrifiait pratiquement tout mes amis, il a même mordu le facteur, une fois. Et puis il m’a tellement chiqué les orteils que je ne peux plus dormir les pieds hors de la couette. Il était voleur aussi. Il arrivait à ouvrir le frigo et à se servir tout seul. Et il en a attrapé des chips et des rondelles de saucissons avec sa patte au moment de l’apéro!

Mais même si je pestais contre ses poils sur le canapé, ses regards mauvais quand je m’approchais de lui sans nourriture dans les mains et ses miaulements furieux quand je le virai de la cuisine, ça faisait presque 15 ans qu’il était là. Petite présence bien vivante et souvent rigolote (sauf les fois où il a ramené un oiseau mort au milieu du salon). Et pourtant mine de rien, quand le véto a dit qu’il était tout cassé dans l’intérieur de lui-même, ça a été vachement dur de décider de le laisser partir.

(J’avoue le montant des honoraires du véto et le prix de l’hospitalisation et de la dialyse ont bien aidé dans la prise de décision. Et je ne suis pas du tout à l’aise avec ça. Tu vois pas qu’un jour on aura le droit d’euthanasier nos parents juste parce qu’on a pas un rond?)

la boîte à bobos

S’il y a bien un truc que les mouflets adorent (en tout cas la mienne) c’est avoir un pansement collé quelque part. De préférence là où ça se voit mais pas trop. Sous une manche, ou derrière une chaussette. De façon à ce qu’à la récré on puisse le dévoiler comme un trésor.

Alors quand j’ai reçu la « bobo box », sorte de caverne d’Ali Baba pour les moins d’1m10 car rempli de pansements Tricosteril en tout genre, j’ai fait un carton!

Le préféré de la demoiselle, reste quand même le modèle « tattoos ». Faut dire qu’un dinosaure sur la griffure ça en jette carrément!

(oui je sais, mon parquet mériterai une petite vitrification, et bien c’est gentil de te proposer: tu passes quand tu veux)

Je suis en retard, en retard

Ces derniers temps, il manque au moins deux heures à mes journées. Voire plus.

Entre le boulot, la môme, les sacs à broder pour Pokanel, le défi que je me suis lancée de faire une photo par jour, les articles pour la Photo pour les Nuls et mes heures de sommeil.

Important le sommeil.

En plus, dans l’immédiat (avant samedi), il faut que je mette la main sur une perruque rouge et que je paufine mon déguisement funky pour la Funky Town, que je finisse le ménage de printemps pour accueuillir la toulousaine la plus célèbre du oueb 2 (et son chocolat à la violette) et accessoirement que je fasse les courses aussi.

Et puis que je finisse mon album photo de mes vacances en Inde.

Et au lieu de ça je fais quoi? Je bidouille chez mon hébergeur de blog pour installer une galerie… et je passe une soirée à y mettre des photos.

C’est pas gagné…